Home » General » Quelles assurances professionnelles pour les autoentrepreneurs ?

Quelles assurances professionnelles pour les autoentrepreneurs ?

Il est important d’assurer son activité lorsqu’on est autoentrepreneur. C’est d’ailleurs pour cela qu’il existe une multitude d’assurances professionnelles pour les autoentrepreneurs. Quelles sont alors les assurances professionnelles pour les autoentrepreneurs ? Décryptage des assurances professionnelles de l’autoentrepreneur dans la suite de cet article.

L’assurance responsabilité civile professionnelle

L’assurance responsabilité civile professionnelle constitue une garantie importante pour les autoentrepreneurs. Bien que cette garantie ne soit pas obligatoire pour les autoentrepreneurs, elle permet cependant d’être couvert en cas de conflit ou de dommage subi par un tiers. En effet, en cas de saisie de la justice par un client insatisfait, les frais de justice peuvent s’avérer très élevés. Si un autoentrepreneur doit faire face à toutes ces dépenses, il est probable qu’il ruine son activité en peu de temps.

La responsabilité civile professionnelle est également un excellent moyen pour couvrir les préjudices ou les erreurs commises par l’autoentrepreneur envers ses clients. Toutefois l’assurance responsabilité civile professionnelle à des limites.

Elle ne couvre pas les dommages causés par une absence de qualification pour les professions de la santé.
Elle ne couvre pas non plus les dommages causés volontairement.

L’assurance décennale

Il s’agit d’une assurance professionnelle qui couvre les travaux de réparation 10 ans après la fin des travaux de manière officielle. Cette assurance est indispensable pour toutes les professionnelles du bâtiment. Il en est de même pour les prestataires soumis à un contrat de louage.

L’assurance décennale prend également en compte les travaux de réparation comme la toiture et les équipements de la construction. Pour qu’un dommage soit couvert par l’assurance décennale, il faut impérativement que le dommage rende la construction inhabitable.

Le prix d’assurance dépend de certains critères comme la nature et le secteur de l’activité de l’autoentrepreneur, la taille de son entreprise, son chiffre d’affaires annuel, son niveau d’expériences et ses compétences.

L’assurance multirisque professionnelle

C’est une assurance professionnelle qui est très adaptée pour l’autoentrepreneur. En effet, elle couvre le local professionnel en cas sinistres, de vol ou de vandalisme. Cette assurance prend aussi en compte le matériel professionnel ou les marchandises.

Dans la formule de l’assurance multirisque professionnelle, l’on propose des garanties de responsabilité civile professionnelle. Par contre, l’autoentrepreneur qui travaille dans son domicile ne verra pas son matériel professionnel couvert. Aussi, en cas de vol pendant un cambriolage à domicile, il ne sera pas indemnisé, car l’assurance multirisque habitation ne couvre pas ces cas. Pour résoudre tout cela, il est indispensable de souscrire à une assurance multirisque professionnelle.

L’assurance perte d’exploitation

Lorsque l’autoentrepreneur est victime de sinistre, c’est grâce à l’assurance multirisque qu’il sera indemnisé. Étant donné que le sinistre ralentit l’activité de l’entrepreneur et peut entraîner un arrêt momentané du travail, c’est là que l’assurance perte d’exploitation a toute sa valeur. Elle consiste à mettre en œuvre des méthodes pour que le chiffre d’affaires ne soit pas en baisse. L’assurance perte d’exploitation assure le maintien de la stabilité de l’activité de l’entrepreneur. Mais également de limiter l’impact du sinistre pour la continuité de l’entreprise.

L’assurance auto professionnelle

Cette assurance est aussi importante pour l’autoentrepreneur. Dans l’exercice de sa fonction, le professionnel est appelé à faire usage de voiture. Avec une garantie auto pro, l’entrepreneur bénéficie du même avantage que l’assurance auto classique.

Voilà les différentes assurances professionnelles pour autoentrepreneur. Il revient à chaque autoentrepreneur de choisir les assurances professionnelles en fonction à ses besoins et de son secteur d’activité.